Une trousse

… enfin… ce qui aurait dû être une trousse. Une trousse normale, de 22 cm/13 cm environ et un fond de 6 cm . Avec un joli simili, un joli passepoil argenté et du tissu noir. J’avais prévu de la doubler avec un tissu vert et bleu.

Malheureusement, encore une fois, j’ai foiré le montage de la fermeture éclair. J’ai voulu découdre… recoudre, redécoudre,… J’ai fait des trous ! Pfffff !

Du coup j’ai abandonné l’idée de la trousse… Mais je n’avais pas envie de perdre mon joli simili et le passepoil que j’avais bien posé (plus facile que les fermetures éclair 😉 ) Donc voilà, maintenant j’ai une mini-trousse… ou un grand porte-monnaie… comme on veut !

Elle fait 12 sur 11 cm et 3,5 de hauteur. Pas de problème pour la fermeture éclair dans cette configuration-là ! Bizarre !Mini trousse noire (1)Mini trousse noire (2)Mini trousse noire (3)

Publicités

Le troisième est le bon 😁

Ma cousette de l’après-midi.

Avec deux tissus enduits, avec un passepoil à petits pois entre les deux, plus de profondeur et une ouverture réduite.

On peut dire qu’il est parfait… en tout cas pour moi 😋

Deuxième needle book

Et voilà… complètement différent du premier, un peu mieux réfléchi, et… opérationnel !

(J’ai mal calculé la position de mon zoziau ! tant pis !)

Je l’ai donné à ma soeur tout à l’heure. Il lui a plu je crois 😉

Needlebook2 (1)
Needle book
Needlebook2 (2)
Needle book
Needlebook2 (4)
Needle book
Needlebook2 (5)
Needle book
Needlebook2 (3)
Needle book

Un needle book, vous connaissez ?

La semaine dernière lors d’un après-midi tricot en famille j’ai fait une blague à ma soeur. Elle avait une petite boîte en plastique avec des aiguilles, un découd-vite, et autres babioles.

Alors qu’elle avait le dos tourné j’ai remplacé le contenu de sa boîte par des papiers de bonbons et ai mis ses affaires de côté… pensant lui rendre plus tard dans la journée !

Sauf que… j’ai une mémoire de poisson rouge et… j’ai oublié de lui rendre ses affaires quand nous nous sommes quittées.

Ce n’est que mercredi, quand j’ai reçu un sms disant « qui est l’andouille qui a remplacé mes aiguilles par des papiers de bonbons » que je me suis souvenue de ma blague. Il m’a fallu quelques minutes avant de me souvenir que j’avais mis les aiguilles dans mon sac de tricot, qui se trouvait donc… chez moi !

Oups !!! Je me suis excusée auprès de ma soeur… Et puis je me suis dit que je pourrais bien faire un p’tit quelque chose pour me faire pardonner. J’ai très vite pensé à un petit truc – genre étui – pour remplacer la boîte en plastique. En cherchant sur Pinterest j’ai vu qu’on appelait ça un needle book (je me suis couchée moins bête 😉 ) !

Voici donc ce que j’ai cousu… Une fois terminé et en installant le tout dedans je me suis rendue compte que ma petite cousette n’était pas assez haute pour – entre autres –  le découd-vite.

Du coup… j’ai fait un deuxième needle book… que vous verrez dans un autre article. Celui-ci restera dans mes affaires à moi 😉

Needlebook1 (1)
Needlebook
Needlebook1 (2)
Needlebook
Needlebook1 (3)
Needlebook
Needlebook1 (4)
Needlebook

Un nouveau snood pour Sacha

Avec un joli tissu en coton pour l’extérieur et de la polaire à l’intérieur. Trois p’tits morceaux de ruban et voilà… Sacha aura son cou au chaud.

Comme je ne me souviens pas si je l’ai déjà dit – et que je préfère le dire deux fois que pas du tout – c’est sur le blog de Laisse Luciefer que j’ai trouvé la marche à suivre et les dimensions pour les snoods que je confectionne. Si vous voulez allez y faire un tour c’est ici.

Snood Sacha

Jamais deux sans trois

Il y a quelques temps j’avais fait une panière pour mes pinces à linge (vous pouvez la voir ici). Elle était un peu trop petite (mes pinces à linge étaient trop à l’étroit, du coup elles se sauvaient dès qu’elles le pouvaient) et l’ouverture était vraiment très très moche.

Aujourd’hui j’ai donc décidé d’en faire une autre, plus grande, de lui ajouter un appliqué et surtout de soigner un peu plus l’ouverture.

Eh bien je ne sais pas ce que j’ai fait le jour où j’ai relevé mes dimensions mais… ma panière d’aujourd’hui n’est pas plus grande 😦 et, en plus, l’ouverture – bien que beaucoup mieux réussie – est aussi bien plus grande. Du coup mes pinces à linge prennent encore plus la poudre d’escampette !

Vous l’avez compris : il y aura une troisième version !

Panière pinces à linge 2ème version

Deux snood (ou tours de cou)

pour deux soeurs 😉

Un morceau de tissu « peau de mouton » (euh… ça doit avoir un autre nom mais je ne le connais pas), un morceau de flanelle fleurie, trois rubans et hop ! de quoi tenir au chaud les cous de ces demoiselles !

Les différences sont : la taille et… les rubans. Un ruban coeurs, un ruban « princesse » pour les deux mais, des p’tits pois pour la petite, des rayures pour la grande 😉

Snood ColleenSnood Emma

Un loupé…

… Ou quand on veut tester quelque chose mais qu’on va trop vite et qu’on ne prend pas le temps de chercher comment il faut faire.

Je voulais tester la pose de passepoil.

J’avais besoin d’une petite pochette pour ranger mon chargeur et mes écouteurs dans mon sac à main donc… ni une ni deux, je choisis deux morceaux de tissus, un morceau de passepoil et… en avant Guingamps ! Même pas peur la Titine !

Ben euh… A l’arrivée je me dis que j’aurais mieux fait de chercher un peu quand même (surtout que j’ai cherché après du coup… et que ça ne m’a pas pris trois heures pour comprendre !)

Mais bon, c’est pas grave, elle me plaît quand même ma p’tite pochette ! Et mes écouteurs et mon chargeur s’y plaisent !

Pochette écouteurs 1Pochette écouteurs 2

Une deuxième pochette berlingot

Mon Aurélie m’a demandé si je pouvais lui faire une pochette avec l’intérieur en toile enduite, pour mettre les friandises de sa chienne.

Du coup, l’intérieur ET l’extérieur sont dans le même tissu, il m’en restait juste assez pour la faire de cette manière (je pense que ce sera plus pratique).